Pourquoi le changement d’heure est si difficile pour les enfants ?

Le printemps sera bientôt là et, avec lui, l’incontournable changement d’heure. Parents de jeunes et moins jeunes enfants, le mouvement d’aiguille est souvent synonyme de sommeil difficile et perturbé pendant quelques jours. Pour 60 petites minutes seulement, les yeux des petits peinent à se fermer et à s’ouvrir. Mais pourquoi de telles répercussions sur les siestes et nuits des bambins ? Je vous explique.

Pourquoi le changement d’heure perturbe l’organisme des enfants ?

Une heure, 60 minutes, un laps de temps si court et si long à la fois. Si vous ne ressentez que peu ou pas les effets du changement d’heure, il y a de fortes chances que l’histoire soit autre pour vos enfants. Selon le Docteur Boivin, fondatrice et directrice du centre d’étude et de traitement des rythmes circadiens, Centre de recherche Douglas « cela provoque un changement abrupt de notre heure d’éveil par rapport à notre environnement. » Et pour cause, le sommeil des petits comme des grands est contrôlé par deux systèmes différents.
Le premier est le système homéostasique semblable à un sablier. Plus les grains de sable (les heures) s’écoulent, plus nous avons envie de dormir. Au contraire, plus le sablier est vide, plus nous sommes éveillés. Mais les activités du quotidien ne nous autorisent pas à dormir quand bon nous semble. Nous devons donc nous « régler ».
Nous possédons ainsi un second système nommé horloge circadienne. Elle est organisée sur 24h, en grande partie sur et par la lumière du soleil. Dès que nos yeux sont ouverts, notre horloge se met en marche « il fait jour » ! Fait intéressant, notre système circadien envoie un important signal de sommeil à notre organisme quelques heures avant l’heure du lever. Un phénomène qui permet de maintenir un état de sommeil profond toute la nuit. Inversement, un signal d’éveil est envoyé à l’organisme quelques heures avant le coucher pour nous permettre d’assumer les fins de journée sans avoir trop sommeil.
En somme, une parfaite synchronisation des deux systèmes nous permet de passer de bonnes journées et de bonnes nuits. Mais lorsque notre horloge est mise à mal, les troubles du sommeil guettent.

Quelles sont les conséquences du changement d’heure sur les enfants ?

Forts de nos éclairages, nous comprenons donc que le changement d’heure impose à notre organisme et à ses deux systèmes un brusque bouleversement dans une machine bien huilée. Avec le passage à l’heure d’été, nous demandons à notre horloge interne de s’endormir ou de se réveiller alors que dans les deux cas, ce n’est pas encore l’heure. Quelques jours d’adaptation sont donc nécessaires, pour les personnes les plus fragiles et les enfants notamment.
Il est en effet difficile pour les enfants de s’endormir ou de sortir du lit à des heures qui ne sont pas les leurs. Le Docteur Diane Boivin explique ainsi que les petits « ont besoin de plus de sommeil que les adultes. Cela est particulièrement vrai quand ils grandissent, car c’est en dormant que les hormones de croissance sont produites. »
Votre enfant est agité ou excité pendant les quelques jours qui suivent le changement d’heure ? C’est tout à fait normal. Un peu de patience !

Quelles répercussions du changement d’heure en fonction de l’âge de l’enfant ?

Selon leur âge, les enfants sont plus ou moins impactés par le changement d’heure. Ainsi, les bébés de moins de 6 moins ne subissent généralement aucune conséquence lors des passages à l’heure d’été et à l’heure d’hiver. Le nourrisson n’a en effet pas encore développé de rythmes circadiens, à savoir de cycles de 24h. Il observe des cycles de une, deux voire trois heures qui rythment les différents temps forts de la journée, à savoir les repas, les périodes de sommeil et les périodes d’éveil. L’horloge circadienne se règle généralement entre trois et six mois.
Les bébés et les enfants de plus de 6 mois peuvent quant à eux présenter des troubles du sommeil suite au changement d’heure. Des décalages et bouleversements dans leur habitudes quotidiennes sont en effet induits par ce dernier. Pendant quelques jours, les petits peuvent ainsi présenter des troubles du sommeil (difficulté d’endormissement, réveil nocturne, réveil matinal…) mais aussi des troubles de l’humeur, de la concentration et une perte d’appétit. Attention : dans ces cas précis, ne pas laisser de mauvaises habitudes de sommeil s’installer. Des interventions trop fréquentes des parents lors des réveils nocturnes par exemple peuvent ensuite entraîner des troubles du sommeil plus durables.
Gardez en tête que les répercussions du changement d’heure sur le sommeil des enfants sont temporaires et que tout rentre généralement dans l’ordre au bout de 24h à une semaine.

Comment réduire les troubles du sommeil chez les enfants suite au changement d’heure ?

Si les troubles du sommeil mineurs et provisoires n’ont rien d’alarmant, ils peuvent cependant être dérangeants et mettre à mal l’équilibre familial. Pour s’en prémunir, quelques trucs et astuces suffisent généralement pour aider les enfants à mieux vivre le changement d’heure. Il est par exemple recommandé d’avancer l’heure du coucher et celle du lever de 10 minutes chaque jour pendant la semaine qui précède le passage à l’heure d’été. Si votre enfant se réveille généralement aux alentours de 7h00, vous pouvez ainsi avancer le réveil à 6h50 le premier jour, puis à 6h40 le second et ainsi de suite jusqu’à atteindre une heure de moins. Des modifications des horaires très progressives qui s’appliquent aussi à l’heure du coucher, à l’heure de la sieste et à celle des repas.
Et vous ? Est-ce que vos enfants s’adaptent bien au changement d’heure ? Ils mettent du temps à s’endormir ? Offrez-leur un sommeil réparateur (et à vous aussi) en intégrant Somnikid au rituel du soir. Un traitement 100% naturel qui favorise l’endormissement rapide et serein dès 3 ans.